Contrat multi-supports : organiser la diversification de votre contrat

Par Le Particulier, Investisseur Privé,

Le Larousse est très clair : organiser consiste « à s'occuper de chacun des éléments d'un ensemble de façon à constituer un tout cohérent et adapté à sa destination ». Le contrat multi-supports, qui accueille des fonds en euros et en unités de compte, est le meilleur outil pour mettre en œuvre une stratégie de diversification. Alors, que dire de plus !

 

Cette question philosophique est tout à fait adaptée à la diversification. Il est opportun de réfléchir à ses objectifs et au temps que l’on a pour les atteindre : qu’est-ce que le temps ? Que suis-je ? Où vais-je ? … Vous avez 4 heures !

Pour faire simple, à quelle échéance (ou pour quels objectifs) souhaitez-vous utiliser les montants détenus dans les fonds du contrat ? Plus la durée de placement sera longue, plus il sera possible de prendre des risques et inversement si l’échéance est très proche.

Le risque est-il à l’origine du profit ?

Belle question là encore ! Pas besoin de disserter bien longtemps : la réponse est positive.
En outre, le risque peut prendre plusieurs formes : dans le choix des secteurs d’activité, des zones géographiques et des types d’OPCVM.

Plus vous avez de temps devant vous, plus vous pouvez vous permettre d’investir dans les fonds actions ou en unité de compte. Vous pouvez aussi investir dans des fonds dédiés aux nouveaux secteurs, à des zones géographiques en développement ou à des produits plus risqués.

Il faudra chaque année, évaluer le montant investi dans chacun de ces fonds pour retrouver l’équilibre souhaité. Substituez un fonds pour un autre et au fil du temps, réduisez le risque en diminuant la part des OPCVM en actions et en augmentant celle des fonds obligataires et en euros.

À l’approche de l’échéance, il est conseillé de privilégier un fond euros même si ces derniers voient leur rentabilité baisser depuis déjà plusieurs années, afin de sécuriser la performance acquise.

Produit

Risque

Horizon

Support en euro

Faible

Court terme

Obligations

Variable

Court/ Moyen terme

Actions

Moyen à élevé

Moyen/ Long terme

Flexibles

Variable

Variable

SCPI

Moyen

Moyen/ Long terme

OPCI

Faible à Moyen

Moyen/ Long terme

 

Exemple

Laurent a 48 ans, marié, avec 4 enfants, et souhaite préparer sa retraite, prévue dans 17 ans.

Il décide d’ouvrir un contrat IP Vie Audace[1], investi 100% en supports en unité de compte, et y apporte 50 000 € plus des versements programmés de 250 € par mois.

Chaque 4 ans, il change de sélection en augmentant le pourcentage de fonds en euros pour protéger ses gains.

A 52, il passe à une sélection Dynamique[2], composée par 10% de fonds en euros.

A 56, il passe à une sélection Equilibre[3], composée par 30% de fonds en euros.

A 60, il passe à une sélection Prudence[4], composée par 50% de fonds en euros.

A 64, il passe à une sélection Sécurité[5], composée par 70% de fonds en euros.

A travers cette stratégie, la valeur de son contrat à la retraite est de 175 624 €[6], un solide soutien pour ses vieux jours.

 


[1] Performance annualisée attendue de la sélection IP Vie Audace : 6,50%

[2] Performance annualisée attendue de la sélection IP Vie Dynamique : 5,14%

[3] Performance annualisée attendue de la sélection IP Vie Equilibre : 3,89%

[4] Performance annualisée attendue de la sélection IP Vie Prudence : 2,94%

[5] Performance annualisée attendue de la sélection IP Vie Sécurité : 2,03%

[6] Chiffre donnée à titre d’exemple avec le changement de stratégie chaque 4 ans et le respect de performance annualisée attendue pour chaque sélection.